Le Rapport Annuel de 2014

  • Rapport Annuel 2016
  • Rapport Annuel 2015
  • Rapport Annuel 2014
  • Rapport Annuel 2013
  • Rapport Annuel 2012

~~Plan Bobath 1 janvier 2015

Chers marraine et parrain, donateur et sympathisant,

L’an 2014 s’est envolé et Plan Bobath n’est pas resté inactif.

Plan Bobath est toujours actif dans 2 localisations au Sénégal, à Guédiawaye, une commune autour de Dakar et à Thiès, une ville située à 70 km de Dakar.

À Guédiawaye 4 relais sont actuellement actives, elles suivent 22 enfants avec une infirmité motrice cérébrale (IMC)
À Thiès 12 relais travaillent avec 89 familles avec un enfant IMC et la crèche accueille journellement 10 enfants avec une IMC.

Les relais sont des agents sanitaires, qui étaient déjà très actives dans leur quartier et qui ont reçu une formation théorique et pratique de Plan Bobath quant à la problématique de l’infirmité motrice cérébrale.
Elles sont chacune responsables pour plusieurs enfants IMC dans leur quartier.

Une vingtaine d’artisans sont formés pour fabriquer et adapter du matériel orthopédique.

En 2014 un voyage a été organisé avec une kinésiste, une logopédiste et une ergothérapeute.
Elles se sont rendus au Sénégal pour la formation complémentaire des relais.
Il y a aussi eu une mission de 2 techniciens pour la mise au point de la chaise modulaire et la formation d’artisans et 2 missions d’évaluation.

Pendant notre dernier voyage en 2014 nous avons renforcé et officialisé  la collaboration entre Plan Bobath et l’ONG GRAIM, notre partenaire local (www.graim.sn) à Thiès pour que le GRAIM ait actuellement une plus grande autonomie dans l’exécution des programmes concernant la sensibilisation et le traitement d’enfants IMC, autant à Thiès qu’à Guediawaye.

Plan Bobath reste responsable pour le soutien financier et technique du projet. Cela signifie aussi qu’à l’avenir des volontaires, des spécialistes Bobath et techniciens iront à Thiès pour une courte ou plus longue période.

En février Lotte C., kinésiste pédiatrique partira pour 6 mois. Elle sera introduite sur place par une de nos volontaires Emilie, une ergothérapeute qui était également présente l’an dernier pendant une mission. Lotte sera rejointe quelques mois plus tard par 2 autres volontaires (kinésistes) Tamara G. et Aurélie G.

Nous sommes convaincus d’un dépistage précoce, d’un diagnostic précoce et le traitement à bas âge.
Ces éléments constituent un des plus grands piliers de notre approche. Puisqu’il existe une liste d’attente de parents avec des jeunes enfants IMC et puisque nos relais sont moins aptes dans le traitement de grands enfants, Plan Bobath a pris la décision que les enfants plus âgés que 12 ans ne recevront plus la visite régulière à domicile d’un relais. Les parents pourront toujours demander une visite d’un relais et l’enfant est toujours bienvenu lors des consultations au foyer.
En cas de besoin l’enfant peut toujours recevoir un appareil orthopédique adapté et des médicaments requis pour détendre les muscles.

Plan Bobath s’est engagé de mettre à disposition les moyens financiers nécessaires, en concertation mutuelle avec le GRAIM qui doit déposer une proposition d’un budget annuel.   
Mais nous attendons également de notre partenaire Sénégalais GRAIM qu’il aille à la recherche d’autres partenaires, qui d’une façon financière ou autre, peut aider à atteindre le but final : la réalisation d’un centre  de repaire IMC où la sensibilisation de la population et les autorités jouera un grand rôle.

Dans le cadre de cette sensibilisation, au début de l’année une grande manifestation fut organisée à la plus grande place de Thiès : tous les enfants du projet et leurs parents furent invités ensemble avec les représentants de la ville et les représentants religieux.
Des petits cadeaux de nouvel an furent distribués, plusieurs parents et relais ont fait des témoignages. Il y avait de la musique et on a dansé.
Une magnifique façon de sensibilisation concernant le handicap : jamais nous n’avions espéré un tel évènement dans une société où le fait d’avoir un handicap est encore un grand tabou.

Fin 2014 une belle fête de Noël a été organisé pour les enfants IMC et leurs parents, des notables et des représentants religieux étaient également présents.

Durant 4 ans GRAIM disposait d’un budget de l’Ambassade Belge à Dakar, ce budget finançait une partie des frais du projet. Ce budget est actuellement épuisé et il nous faut chercher d’autres nouveaux moyens.

En 2014 le coût total du projet Plan Bobath s’élevait à 37 000 Euros, dont 10 527 Euros de l’Ambassade Belge.
De Lumos (l’organisation de développement liée à Université de Louvain et à l’hôpital Universitaire Gasthuisberg) nous avons reçu l’apport de 12 500 Euros et 1 700 Euro du projet Zorgnet Vlaanderen.
Le reliquat vient des marraines et parrains et des dons.

Pour 2015 le total des frais est estimé à 45 000 Euros.

Nous espérons pouvoir rester compter sur les appuis des nombreux parrains et marraines et des donateurs généreux.
Nous vous en remercions, au nom de nos enfants et au nom de tous nos collaborateurs  du GRAIM et tous les volontaires de Plan Bobath en Belgique et au Sénégal.

Vous trouverez plus d’informations, sur le site www.planbobath.be.

Avec nos meilleurs souhaits pour une belle année 2015 en pleine santé !

Le team Plan Bobath Belgique