Description du groupe cible

Enfants avec une lésion cérébrale neuromusculaire héréditaire de 0 à 12 ans.

Les enfants avec un handicap ou une limitation ne sont pas ou à peine suivis au Sénégal; il n'y a pas de structures spécialisées pour les receuillir.

Les circonstances dans lesquelles ces enfants survivent sont pénibles. L'enfant handicapé est souvent discriminé au sein même du foyer; ils n'ont pas d'accès à l'instruction régulière, structures de base et services spécialisés. Les préjugés socio-culturels les poussent dans la marginalité.

Les enfants avec une IMC se trouvent dans une situation de dépendance totale, qui leur enlève toute possibilité de répondre à leurs propres besoins, de se nourrir indépendamment, de se déplacer, de s'habiller et de se déshabiller. 

Parents et familles proches d'enfants avec une IMC

Les parents et familles proches de ces enfants avec une IMC  éprouvent les problèmes de leur enfant comme une sanction, ils l'éprouvent comme un être anormal, une damnation qui attaque leur famille. Les parents ont peu (ou souvent pas) notion sur le développement de leur enfant et ses besoins spécifiques, ils ne peuvent dès lors pas le guider.

L'ignorance des parents en ce qui concerne la problématique de leur enfant handicapé s'aggrave par l'insécurité économique qui ne facilitera certes pas la prise en charge. Dans des conditions exceptionnelles les parents s'adressent à des structures médicales, difficilement accessibles tant au point de vue distance que coût.

Avoir un enfant avec une IMC augmente la pauvreté dans le ménage: la maman ne peut aller travailler, ne pouvant se permettre la garde de son enfant, le père, souvent polygame, quitte parfois le foyer, les frais étant trop élevés ou pour éviter le scandale.

De préférence les enfants entrent dans le projet le plus jeune possible pour obtenir le meilleur résultat. A partir de 12 ans, PlanBobath reste à disposition pour soutien occasionnel et conseil et pour l'adaptation de leur matériel orthopédique.