Mise en oeuvre du projet

Afbeelding1.jpgDes femmes déjà très actives dans leurs quartiers respectifs (les relais) reçoivent une formation théorique et pratique concernant la problématique de l'IMC.

Ce sont les relais qui visitent chaque semaine les enfants qui leur sont attribués afin d'excercer avec les parents et suivre ainsi leur évolution.

Les relais sont la relation entre l'enfant, ses parents et le thérapeute.

Les thérapeutes sont les volontaires, qui, pour une courte ou plus longue période, partent au Sénégal afin d'y succéder, accompagner et recycler les relais.

Des artisans locaux comme des menuisiers, des tapissiers, ont été formés par les techniciens orthopédiques de l'ABBV pour la fabrication de matériel orthopédique adapté, tels petites chaises et matelas. 
Depuis 2 ans une crèche neuropédiatrique a été ouverte. Elle est actuellement ouverte 5 jours par semaine durant toute la journée. Ceci permet d'une part, une rééducation plus intensive avec des jeunes enfants. D'autre part les familles peuvent retrouver une activité journalière rémunérée; ceci est important pour contrer la précarité de ces familles et pouvoir répondre aux besoins spécifiques des enfants IMC. 15 enfants sont inscrits et peuvent bénéficier de rééducation quotidienne.

Le foyer est pourvu d'une permanence où les parents avec un problème (une question concernant leur enfant) peuvent avoir recours.

Un comité de parents a été fondé ayant pour but d'associer et de sensibiliser les parents.

Le partenaire Sénégalais pour l'exécution du projet est la asbl GRAIM à Thiès (www.GRAIM.sn)

Avec le soutien financier et technique de PlanBobath, son service SERFA (Service d'Education, Rééducation, Formation, Appareillage) veut être un service spécialisé pour enfants avec IMC.