Le Rapport Annuel de 2023

  • Rapport Annuel 2023
  • Rapport Annuel 2022
  • Rapport Annuel 2021
  • Rapport Annuel 2020
  • Rapport Annuel 2019
  • Rapport Annuel 2018
  • Rapport Annuel 2017
  • Rapport Annuel 2016
  • Rapport Annuel 2015
  • Rapport Annuel 2014
  • Rapport Annuel 2013
  • Rapport Annuel 2012

RAPPORT ANNUEL PLAN BOBATH 2023

Après une année 2022 dynamique et pleine d'espoir nous faisant rêver à nouveau (d’autant plus après le passage compliqué de la crise du COVID), 2023 et ses réalités de terrain nous ont ramené les pieds sur terre. Nous avons dû faire face à plusieurs difficultés dans divers domaines. En effet, la communication de la part de l'organisation partenaire GRAIM ainsi que du projet soutenu SERFA s'est ralentie, les échanges concernant les budgets et certains autres dossiers se sont éternisés de manière anormale. Nous n’étions plus avertis des activités de terrain et même le kinésithérapeute, Koffi Afetse, recruté en février 2022, n'a guère donné suite à nos tentatives de communication envers lui.

Notre collègue Annemie Mortier s'est rendue sur place en mars afin de recueillir le témoignage des enfants représentés sur le site internet et de vérifier leur situation sur le terrain. Il est difficile pour les superviseurs (ou relais) sénégalais et les responsables du SERFA de prendre des photos pertinentes et de recueillir eux-mêmes ces témoignages. Ils ne sont pas formés pour cela et ne connaissent pas suffisamment les exigences de notre site web.

Lors de cette visite, Annemie a constaté que Koffi (le kinésithérapeute local) était relativement aigri. Il nous dit être fortement déçu de Plan Bobath et nous pense responsables d’avoir manqué la formation Bobath. En réalité, c’était suite à un problème de visa (cf. rapport annuel 2022). Une ancienne collègue, qui a quitté Plan Bobath début 2022, travaille depuis 2022 au Sénégal dans le cadre de ses propres projets. De ce fait, elle occupe fortement l'attention du SERFA et utilise bon nombre de ses ressources dont principalement son personnel. D'une part, au travers d’un projet de recherche 2021-2023 mené avec l'organisation française SFERHE sur les possibilités de suivi à distance des relais et sur le problème de la malnutrition des enfants. D'autre part, un projet à long terme (2022-2026), soutenu par un financement issu de Wallonie-Bruxelles-International pour intégrer les modules de formation réalisés à l’époque par PlanBobath dans la formation des kinésithérapeutes au Sénégal. Il s’agit bien sûr de projets utiles que l’on espère bénéfiques pour les enfants. Seulement PlanBobath regrette le manque de communication, d'information, de concertation et d’ouverture en tant que partenaire principal du du SERFA. Nous ne sommes guère informés quant à l’impact de ces projets sur le fonctionnement du SERFA, à la fois dans leurs aspects positifs comme dans leurs aspects négatifs.

Depuis l’impossibilité du kinésithérapeute à venir effectuer la formation Bobath en France pour des problèmes de visa, nous avions réfléchi et imaginé un plan B pour qu’il puisse participer à cette formation au combien essentielle pour travailler avec les enfants IMC. Koffi étant francophone, les possibilités étaient restreintes (France-Belgique-Suisse) avec des agendas compliqués, voire impossibles. C’est pourquoi PlanBobath s’est posé la question: ne pourrait-on pas organiser cette formation au Sénégal? Cela permettrait de former à la fois Koffi mais aussi tous les kinésithérapeutes du Sénégal qui travaillent ou sont intéressés à travailler avec des enfants IMC. Ainsi PlanBobath pourrait contribuer à ce que les  enfants IMC bénéficient de meilleurs services, non seulement au sein des localités couvertes par le SERFA, mais aussi et peut-être dans l’ensemble du Sénégal.

Les contacts pris avec l'association Bobath européenne (EBTA) nous ont informés que cela était bien possible. L'association Bobath belge (ABBV) pourrait également jouer un rôle dans l’organisation de cette formation. Suite aux journées portes ouvertes du Centre National d'Appareillage Orthopédique (CNAO situé à Dakar) en mars, Annemie a fait la connaissance d'un kiné Bobath (entre-autres francophone) qui a été formé en Espagne, Philippe Sene. Philippe avait lui-même déjà écrit une ébauche de projet dans lequel il comptait mobiliser des ressources afin d’organiser une formation pour les médecins et paramédicaux travaillant avec des enfants IMC. Il fut rapidement très enthousiaste à l'idée d’organiser ensemble cette formation Bobath au Sénégal.

A la fin du mois de mai, une délégation de l'UGent, en visite au Sénégal dans le cadre d'une mission économique belge conduite par la Princesse Astrid, a eu l'occasion de visiter la crèche de Pout et a été fortement impressionnée par son fonctionnement, son histoire et ses témoignages. Leur récit fut un grand encouragement pour les membres de Plan Bobath et pour SERFA. Par l'intermédiaire des membres de l'UGent, nous pourrons également intéresser leurs partenaires sénégalais, notamment les professeurs concernés de l'Université Cheick Anta Diop qui souhaiteraient participer à cette formation Bobath.

En mai, la province de Flandre Orientale a approuvé notre demande de confier un fonds rotatif au comité des parents de Pout, qui est bien organisé et fortement impliqué dans le fonctionnement du SERFA à Pout depuis plusieurs années. Grâce à ce fonds rotatif (3 300 euros), les parents peuvent obtenir régulièrement un crédit pour renforcer leurs activités économiques afin d’accroître leurs capacités de supporter les coûts supplémentaires d'un enfant IMC.

En décembre, une visite de travail de notre collègue Gregory, kinésithérapeute Bobath depuis 10 ans et membre de Plan Bobath depuis deux ans, lui a permis de faire connaissance avec les responsables, les relais et les différents acteurs de terrain, ainsi qu’avec le fonctionnement du SERFA. Il a également dispense des séances de kinésithérapie à plusieurs enfants de Thiès et de Pout ainsi que de nombreux conseils quant à l’attitude à adopter vis-à-vis d’enfants porteurs d’une IMC, lors des AVJ comme lors des prises en charge thérapeutiques.  Notre collègue Luk l’a accompagné pour évaluer les activités du SERFA 2023, pour former, ensemble  avec le comptable de GRAIM/SERFA, le comité de parents de Pout dans la gestion d'un fonds rotatif. Il a également présenté l’idée de l’organisation d’une formation Bobath au Sénégal à l'Ambassade de Belgique et a rencontré Philippe Sene du CNAO pour prendre les premières dispositions concernant cette formation Bobath.

Nous avons aussi appris lors de cette visite de décembre que le comité de parents de Thiès disposait déjà depuis avril d'un fonds de roulement temporaire pour renforcer l'économie familiale des parents. Nous avons donc rapidement décidé de prendre l'expérience de Thiès comme exemple pour la formation à Pout. Il s'est avéré que le comité de parents de Pout dispose aussi et déjà d'un modeste fonds rotatif temporaire (500 €) avec lequel ils travaillent depuis 2022, et que le fonds rotatif de la province leur permettra de rembourser ce petit fonds et de continuer avec le nouveau à partir de janvier 2024.

Suite à sa visite au Sénégal, notre kinésithérapeute Grégory estime que la formation des relais n’est pas suffisante. Elle n’a d'ailleurs plus eu lieu  depuis 2018 par manque de financement et à cause des restrictions liées à la crise du Covid. Une formation continue permettant aux relais d’augmenter leurs connaissances et compétences en neuropédiatrie développementale doit être rétablie relativement rapidement. Nous allons donc travailler sur la mise en place d’une formation à distance  (théorique et pratique) combinée à des interventions régulières sur le terrain.

Lors de cette visite, des dispositions ont également été prises avec l'organisation partenaire GRAIM afin de dépasser les difficultés de 2023 et de renouer avec la pratique d'une collaboration transparente, ouverte et dynamique, tournée vers l’amélioration des conditions de vie et de prises en charge des enfants IMC au Sénégal.

Cela nous permet de conclure une année 2023 troublée et relativement difficile sur une note positive et de poursuivre le travail en 2024 avec une multitude de nouveaux défis et opportunités.

En termes de recettes et dépenses, nous présentons ci-dessous un état des lieux pour 2023 :

Rapport financier 2023

Recettes

Dépenses

Parrainage

13.711,82

Projet SERFA

25.774,00

Fondations

4.000,00

Frais bancaires et de gestion VDB

970,38

11.11.11

1.000,00

Communication

14,00

CM Vlaanderen

1.750,00

 

 

Provincie Oost-Vlaanderen

3.600,00

 

 

Total recettes

24.061,82

Total dépenses

26.758,38

 

Merci bien à nos marraines et parrains, aux donateurs occasionnels, provincie Oost-Vlaanderen, 11.11.11, CM Vlaanderen, Fonds Jean-Pierre Goetghebuer et Lion Services Gent Scaldis. Grâce à votre soutien plus de 120 enfants IMC et leurs familles ont reçu le soutien nécessaire.